Appel à communications

L’objectif central de ce colloque est de débattre des rapports qu’ont les différents acteurs économiques (publics, privés, associations) avec la régionalisation. Aujourd’hui, la régionalisation prend différentes formes, qu’elle soit économique, culturelle, géographique, institutionnelle. Conçue à la fois comme un processus de découpages des territoires et comme un ensemble de relations aboutissant à l’émergence de systèmes spatiaux organisés, la régionalisation interroge les pratiques des acteurs.

Les phénomènes de mondialisation et de déconcentration requièrent une adaptation permanente des acteurs à cet environnement changeant. Dans ce contexte où les mutations des territoires sont à la fois d’origine « globale » (dynamiques internationales) et « locale » (organisation et mobilisation), de nouveaux modes de gouvernance entre les acteurs publics et privés restent à imaginer. La dynamique et la compétitivité des espaces régionalisés est largement portée par la capacité des acteurs économiques à élaborer des projets collectifs. En cela, la réforme territoriale et les nouvelles configurations de la décentralisation, notamment en France (mais aussi dans d’autres pays), élargissent les compétences en matière de développement économique aux régions. Dans ce cadre, s’interroger sur les réciprocités entreprises-territoires est plus que jamais d’actualité dans un contexte de croissance fragile. 

D’autant plus que devant le changement climatique et l’accélération de l’empreinte écologique, une grande partie des solutions passe par une meilleure articulation locale des ressources et des usages, et une répartition plus équitable. Des innovations et des nouvelles formes de coopération entre acteurs sont en train d’émerger autour des questions de développement territorial durable. Elles remettent en cause bien souvent les découpages territoriaux classiques en créant des systèmes d’acteurs suivant des modèles d’organisation originaux.

Le colloque s’articulera autour des questions suivantes :

  • Comment penser les interdépendances (compétition/coopération) entre les collectivités territoriales et les autres acteurs économiques ? 
  • Territoires et acteurs économiques, quelles contributions aux dynamiques de l’innovation ?
  • Plus ou moins de régionalisation? La régionalisation des échanges comme catalyseur des conflits d'acteurs
  • Les interactions entre les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire, les sociétés civiles et les firmes multinationales remplacent-elles la régulation internationale ?
  • Quels pensées et impensés territoriaux dans les stratégies de développement régional?
  • Comment les écosystèmes entrepreneuriaux peuvent-ils participer aux challenges du développement durable ?
  • Comment imaginer et organiser les innovations institutionnelles locales permettant de changer les règles en faveur de la préservation de l’environnement ?
  • Comment les acteurs économiques peuvent-ils influer sur la vulnérabilité des territoires dans le contexte actuel de régionalisation et de globalisation ?

L’appel à communications pour le colloque de 2018 sera ouvert du 19 janvier 2017 au 30 Mars 2018. Les propositions doivent être faites directement sur le site du colloque avec le bouton 'j'envoie mon résumé' et devront s’inscrire soit dans une thématique spécifique du colloque (T1 à T3), soit dans une des thématiques récurrentes (A à F), soit dans une session spéciale – voir l'onglet Session.

Les propositions seront évaluées à l’aveugle par deux universitaires. L’avis quant à l’acceptation de la communication sera transmis à l’auteur mi-mai.

Consignes aux présentateurs :

Les propositions de communication doivent comprendre les éléments suivants :

  • 1.   Les coordonnées précises du ou des auteurs;
  • 2.   Le titre de la communication;
  • 3.   La référence à une ou deux thématiques ou sessions visée(s);
  • 4.   L’objectif de la communication, l’originalité du sujet, la méthode, les résultats obtenus clairement exposés et justifiés (un résumé d’environ 800 mots);
  • 5.   Cinq mots-clefs;
  • 6.   Une bibliographie précise et spécifique (15 références pertinentes au maximum).

Modalités particulières pour les doctorants

Un prix sera attribué à la meilleure communication écrite et présentée par un (ou plusieurs) doctorant(s). Pour participer à ce concours, les doctorants devront préciser dans leur fiche d’inscription le titre de la communication soumise, le titre de leur thèse, le nom de leur université d’inscription doctorale, leur année de doctorat et le nom de leur(s) directeur(s) de thèse.

Les étudiants pourront aussi, éventuellement, concourir à une bourse de financement pour leur participation au colloque.

Communications définitives

Après acceptation par le comité scientifique, le texte complet des communications, aux normes de style imposées, devra parvenir aux organisateurs du colloque au plus tard le 2 juillet 2018. Les envois de communications définitives s’effectueront directement en ligne par les participants.

Pour poster vos communications, veuillez vous référer au mail de notification d'acceptation de votre résumé reçu fin avril. Vous y trouvez un lien permettant l'accès à l'interface d'envoi de votre communication définitive. Il vous est possible de remplacer à tout moment une communication déjà postée via cette interface.

Les textes des communications (20 pages environ (y compris les figures, tableaux et la bibliographie)) doivent être envoyés en format .doc (Document Word 97-2010) ou en .pdf.

En cas de difficultés ou de questions, un message pourra être adressé à asrdlf2018@gmail.com